Flattr

Les plus observateurs d’entre vous auront remarqué l’apparition, depuis quelques semaines, d’un bouton vert « Flattr this » en bas des articles de ce blog (et de o< cuisine (qui est en carafe là tout de suite maintenant mais on y travaille)).

Flattr est une plateforme de micro-paiements avec un principe assez simple. Tous les mois, on dit combien on veut mettre dans la machine (il y a un montant automatique) ; pendant le mois, on peut cliquer sur les boutons Flattr ici et là qui traînent sur le web (il y en a peu, j’y reviendrai) et, à la fin du mois, le montant est redistribué équitablement aux gens chez qui on a cliqué. Flattr se « sert » au passage de 10% sur les montants distribués – l’infra c’est pas gratuit non plus. Il y a aussi un système d’abonnements pour pouvoir envoyer un Flattr tous les mois.

En fait, à la base, j’ai créé un compte Flattr parce qu’il y a « plein » de gens que j’aime bien qui ont un bouton Flattr sur leurs blogs (Matthias, Alias, Grégory, Ploum, et, depuis que je le lui ai suggéré à grands coups de pieds au cul, Delphine (qui ferait bien d’en faire autant sur son blog « principal » aussi d’ailleurs) – et si j’en oublie vous m’en voyez fort désolée (n’hésitez pas à râler dans les commentaires). Donc, j’ai créé un compte pour cliquer sur les boutons.

Et là je me suis rendue compte que mon « plein », ben en fait il était pas si « plein » que ça. Avant de créer un compte Flattr je voyais des boutons Flattr partout ; après l’avoir créé je n’en voyais plus nulle part. Ou plus exactement, « tiens, je cliquerais bien sur un bouton Flattr, dameunède, yen a pas ». Du coup, j’ai ajouté un bouton sur les miens, de blogs – parce que si ça m’agace de pas en trouver sur certains blogs, je me dis que peut-être éventuellement ça pourrait agacer de pas en trouver sur les miens. Pas que j’espère en tirer quoi que ce soit à part de quoi recliquer sur des boutons Flattr (et encore 😉 ), mais c’est peut-être aussi une manière de diffuser le truc qui, je pense, est plutôt une bonne idée.

Donc, voilà, il y a des boutons Flattr chez moi, et j’aimerais bien en trouver chez vous aussi. Juste pour avoir le plaisir de dire « tiens, c’est drôlement chouette ce que tu as pondu là, tiens, voilà un petit token de mon appréciation » 🙂

8 commentaires sur « Flattr »

  1. Houlà, pour qu’une personne mette en place ce genre d’icônes, ça semble impliquer le pré-requis de parvenir à concevoir qu’il soit possible que quelqu’un puisse trouver « drôlement chouette » une quelconque production de la personne considérée. Autant dire que ce loin d’être gagné d’avance…

    1. De là on peut se poser la question du « pourquoi publier quoi que ce soit alors ? ». Je veux dire par là que je vois pas l’intérêt de publier quoi que ce soit si c’est pas dans l’espoir que quelqu’un, quelque part, l’apprécie… Ou alors je loupe un truc.

      1. Il y a l’espoir que quelqu’un, quelque part, l’apprécie ; l’espoir de vaincre un jour le cancer et la pauvreté ; l’espoir d’éradiquer la bêtise humaine ; etc.

        Et il y a le réalisme avec lequel on prend des décisions sur l’infrastructure.

      2. J’admets que ce genre de choix est plus simple quand il suffit de poser un plugin WordPress 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s