Goooood morning jetlaaaaag !

Bon, il est 6h20, je suis levée depuis pas loin d’une heure… Le jetlag, c’est bon, mangez-en. Ou pas.

Le vol de retour hier s’est bien passé. Continental nous a gentiment fait payer 50$ de surpoids, pour 40 kilos de bagages à deux (la limite d’un bagage est de 23 kilos, et apparemment le concept « oui je sais bien que j’en ai un lourd, mais j’en ai un super léger regardez ! » ben ils s’en foutent). Bref, un vol sans histoire. Ah, si, grâce à moi nous avons eu trois heures pour faire les 100m de la correspondance à Newark (au lieu d’une heure et demie si on avait pris l’avion d’après à SFO, ce qui nous aurait évité de nous lever à (GASP) 3h30). On en a profité pour aller bouffer un dernier burrito.

On s’est posés à Zürich vers 9h du matin hier, on est rentrés, on a défait les sacs, fait les courses et fait une sieste ! Bon, j’ai un peu abusé sur la sieste, ce qui explique peut-être pourquoi je suis debout à cette heure-ci. Et là j’attends que Pierre soit réveillé pour pouvoir faire un ramdam pas possible avec la machine à café… 🙂