Goooood morning jetlaaaaag !

Bon, il est 6h20, je suis levée depuis pas loin d’une heure… Le jetlag, c’est bon, mangez-en. Ou pas.

Le vol de retour hier s’est bien passé. Continental nous a gentiment fait payer 50$ de surpoids, pour 40 kilos de bagages à deux (la limite d’un bagage est de 23 kilos, et apparemment le concept « oui je sais bien que j’en ai un lourd, mais j’en ai un super léger regardez ! » ben ils s’en foutent). Bref, un vol sans histoire. Ah, si, grâce à moi nous avons eu trois heures pour faire les 100m de la correspondance à Newark (au lieu d’une heure et demie si on avait pris l’avion d’après à SFO, ce qui nous aurait évité de nous lever à (GASP) 3h30). On en a profité pour aller bouffer un dernier burrito.

On s’est posés à Zürich vers 9h du matin hier, on est rentrés, on a défait les sacs, fait les courses et fait une sieste ! Bon, j’ai un peu abusé sur la sieste, ce qui explique peut-être pourquoi je suis debout à cette heure-ci. Et là j’attends que Pierre soit réveillé pour pouvoir faire un ramdam pas possible avec la machine à café… 🙂

Mais quelle c…

Nous partons aux États-Unis cet été, Pierre en formation à Montain View, moi en touriste en Californie 😉

Me suis occupée des billets d’avion hier… recherche d’un billet sur kayak.com (bien foutu ce truc), passage sur le site de Continental, achat du billet, numéro de carte bancaire… PAF « veuillez recommencer, erreur technique, blah ». Je pensais que c’était seulement voyages-sncf qui faisait ça, apparemment non.

J’attends 10 minutes, le temps de voir si un mail m’indiquant que ça a marché arrive, pas l’air, je recommence la procédure. Je cherche cette fois mes billets sur le site de Continental directement, je sais quand je pars et quand je reviens, bon. Je réserve le truc, je reçois le mail… heuuuuuuuuuuuuuu… c’est QUOI ce Sunday qui traîne là alors qu’on part un mercredi et qu’on revient un mercredi ??

Eh oui, la championne du monde a réussi à se planter de date sur le billet de retour. D’un mois.

Va falloir aller discuter avec Continental, du coup… j’ai bien peur que ça ne nous coûte la peau des fesses tout ça 😦 (ya des jours comme ça, on se sent con, mais con !!!)