#balisebooks – Da Vinci Code – Dan Brown

Post original, en anglais : https://plus.google.com/106223694077555758612/posts/7j7MJtTpoA2

Pour mon premier billet #balisebooks, j’ai donc lu, 9 ans après sa sortie et probablement 8 ans après le reste du monde, Da Vinci Code de Dan Brown. Je l’avais acheté il y a quelques années chez un bouquiniste, et j’ai fini par l’ouvrir début avril. Je m’attendais à un truc vraiment affreux, mais j’ai en fait bien aimé. À mon avis, c’est un thriller tout à fait décent. Je comprends définitivement les réactions et les commentaires négatifs qu’il a eu à sa sortie, mais le tout m’a plutôt amusée. J’ai été un peu agacée par les ficelles éhontées (laisser les personnages causer pendant des chapitres à propos d’un truc et ne pas laisser le lecteur dans la confidence, avoir un certain nombre de trucs complètement évidents que le lecteur est forcé de piger avant que les personnages le fassent – pour qu’il se sente donc super intelligent, des trucs comme ça), mais j’ai trouvé ça divertissant et je voulais savoir la suite. La fin m’a paru un peu bâclée, mais pas à un point qui m’a vraiment agacée. Globalement, je suis contente de l’avoir lu, et il est possible que je le relise d’ici quelques années 🙂

4 commentaires sur « #balisebooks – Da Vinci Code – Dan Brown »

  1. OMG ! Un des bouquins qui m’a fait le plus souffrir en le lisant ! En plus des défauts que tu évoques, le style épouvantable et les contradictions m’ont torturée. Je n’aime pas ne pas finir un livre mais il m’a fallu racheter du stoïcisme pour le finir.

    1. Si ça peut te consoler, t’es pas la première à me dire ça 😛 Le style m’a pas dérangée, mais pour qu’un style me dérange faut vraiment y aller, surtout en anglais (j’ai déjà pas une grosse sensibilité à la chose, alors dans une langue qui n’est pas ma langue maternelle… bon :P). Les contradictions, pas vu pas pris, mais encore une fois je suis assez peu consciente de ce genre de chose en général, ça doit aider pour être bon public 😛

  2. Le plus gros problème avec Dan Brown, c’est le fait que tous ces livres se ressemblent (style, structure, caractères des personnages principaux,…). On m’avait offert un coffret de ses 4 premiers livres et je me souviens avoir peiné à finir Da Vinci Code (le dernier de la série), tellement il me donnait l’impréssion de relire le même bouquin pour la 4ième fois d’affilé.

    1. Ya des auteurs comme ça 😛 C’est pas forcément un problème si on espace les bouquins et si on cherche à rester dans sa zone de confort (et donc à rester dans du territoire connu). Mais ça peut agacer, c’est clair 🙂 (On m’a déjà donné ce genre d’arguments contre John Grisham, par exemple – et c’est pas faux non plus – mais je dois quand même en avoir une dizaine ici et je viens d’acheter le dernier 😉 ).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s