06/02/10 et 07/02/10 : FOSDEM !

Et donc, c’était mon premier FOSDEM. Notre hôtel étant assez loin de l’ULB où la manifestation avait lieu, il a fallu se lever à des heures indues… genre 8h (huhu).

Première conf, quelques mots de bienvenue, remerciements, explications sur le réseau, « danse » du FOSDEM (où ils ont tenté d’appeler tout le monde sur scène, c’était… chargé). Première « vraie » conf, explications sur l’utilisation des outils et méthodes de l’opensource dans une grande entreprise (en l’occurrence, Aerospace). J’avoue, j’ai pas tout bien suivi : je venais de me rendre compte que ma machine faisait des kernel panics sur le réseau WiFi du FOSDEM. Moche. 3e conf, « evil on the Internet », plutôt marrante avec pas mal d’anecdotes, à propos de scams, spams et autres arnaques : pas très technique, mais sympa.

Du coup il était midi, donc on a été chercher des sandwiches, et on s’est dirigés vers la conf d’intro à coreboot, pour tomber sur une porte fermée : salle pleine ! Du coup on a été manger nos sandwiches au soleil qui nous a octroyé une apparition surprise.

La conf suivant sur systemtap, j’ai pas tout bien suivi non plus, une sombre histoire de Chimay bleue descendue avec le sandwich, bon. On a zappé les questions pour se précipiter dans la devroom Mozilla, où on a suivi deux confs tout à fait sympathiques, respectivement sur la « bidouillabilité » (avec un Nitot en grande forme et un Gaston Lagaffe qualifié de hacker ultime) et sur HTML5, histoire de se souvenir que c’est pas limité à la balise <video> (loin de là 😉 ).

On a finalement été squatter dans la devroom OpenOffice.org, faute de trouver plus inspirant, et pour être honnête j’ai plus vu le client IRC sur mon téléphone (parce que ma babasse kernel-panicait, si vous vous souvenez bien) que les confs.

On a été embêter Gleu sur le stand Postgresql (ils ont des éléphants en peluche tout à fait choupis), on a été boire une Delirium avec wolog et Valentine au Delirium (en haut, c’est plus calme et moins enfumé, mais la carte des bières est nettement moins étoffée, c’est scandaleux :p), avant d’aller dîner avec wolog au t’Kelderke, sur la suggestion de Valentine (devant lequel on a croisé quelques Googlers et associés 🙂 ). On a d’ailleurs très bien mangé, leurs carbonnades sont meilleures que les miennes, va falloir que je travaille là-dessus. Arrosée d’une Grimbergen triple parce que bon quand même quoi. En revenant à l’hôtel, je suis passée au noyau des backports sur mon portable, en espérant que ça règlerait le problème du WiFi le lendemain. Ce fut effectivement le cas ; je le signale donc pour les gens qui font tourner une Debian stable avec un chip wifi Intel, le 2.6.30 des backports règle visiblement certains problèmes sur le driver dudit chip.

Le lendemain matin, le petit déjeuner a été light, du moins en ce qui me concerne : un bol de fruits, un jus de pommes et un café : c’est le problème des carbonnades qui poutrent, c’est dur de s’arrêter avant d’avoir vraiment trop mangé 🙂 On s’est un peu paumés pour retrouver le bus qui nous emmenait à l’ULB (c’était pas le même que la veille, les dessertes sont pas les mêmes le dimanche), mais on a fini par trouver un bus rempli de gens qui sont tous descendus au même endroit que nous. Un peu éprouvant, option RER B en heure de pointe – on a survécu.

La première conf à laquelle on a assisté le dimanche présentait RepRap, une imprimante 3D libre pouvant en partie s’auto-reproduire – c’était super rigolo, on s’est regardés tous les deux avec Pierre en se disant qu’yavait du potentiel pour imprimer des figurines et des décors 😀

On a ensuite été voir un talk sur HBase, une implémentation libre du papier de Google sur BigTable. Plutôt intéressant, d’un point de vue introductif au machin. Pas vraiment le genre de trucs que je vais utiliser dans un futur proche, mais culturellement intéressant.

Ma conf préférée, probablement, de ces deux jours, a été la suivante : celle d’Andrew Tanenbaum à propos de Minix3. J’avoue, j’y allais plus par curiosité pour le bonhomme que par intérêt réel pour le sujet ; et faut quand même avouer qu’il est très, très bon. Trolleur de première aussi, hein, mais très, très bon. Je sais déjà qu’un des premiers trucs que je vais faire en rentrant sera de downloader une ISO de Minix pour faire mumuse avec. (Je suis très influençable).

On a ensuite été manger, et j’ai abandonné Pierre à la conf sur Hadoop (que j’avais plutôt envie de voir, tant pis) pour aller boire un kawa avec Yady, henna et bma des LinuxChix. On a discuté FOSDEM, féminisme et Tetris, et c’était vachement bien 🙂 On s’est entre-temps aussi fait alpaguer par quelqu’un de WoMoz avec une caméra ; je sais pas trop où ça va finir ce truc (qu’est-ce que vous faites dans le free software et pourquoi). Wait’n’see.

La conf de Facebook qui causait de scalability était un peu superficielle, option « regardez comment on fait des trucs cools » – pas inintéressant, mais ça manquait un peu de poils.

J’attendais pas mal de la présentation CouchDB, j’ai été un peu déçue. Je pense que j’aurais pas compris grand’chose si j’avais pas su de quoi il parlait ; plutôt mitigé, comme impression. Il y avait du contenu, mais la présentation pêchait assez.

Pour finir, la dernière conf du FOSDEM parlait de la procédure pour créer un patch sur le noyau ; très vivant, chouette présentation, et j’ai même appris quelques trucs sur Git. (Ceux qui ont vu la présentation peuvent en déduire que mon git-foo n’est pas très étendu 😉 ).

Et puis ben c’était fini, on était fatigués, on est rentrés, on a dîné à l’hôtel et on est restés dans la chambre pour la soirée (j’en ai profité pour bosser un peu, il faut bien des fois).

Bref, le FOSDEM, c’était bien ; je sais pas si on aura l’opportunité de revenir l’an prochain, mais ça sera probablement à envisager 😀

4 commentaires sur « 06/02/10 et 07/02/10 : FOSDEM ! »

  1. Bon, tant mieux si c’était bien 🙂
    Et j’aurais appris l’existence de ce truc (!), le FOSDEM (c’est des initiales? qui ont une signification ?) mais je sais toujours pas trop de quoi y retourne précisément (bref ça doit pas être pour moi !!). Désolée pour mon inculture et ignaritude (??)… 😉
    C’est tous les ans en Belgique ?

  2. Free and Open Source Developers European Meeting, rassemblement européen des développeurs de logiciels libres et à code ouvert. C’est tous les ans à l’Université Libre de Bruxelles. C’était la dixième année.

  3. Rhaaaa, snif, pas pu y aller cette année pour cause de déménagement … Snif, 22 jours déjà sans internet … et la hotline free qui me raccroche au nez … bouhouhou

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s