Un billet pour parler de bouffe

Parmi les clichés répandus, nous avons « aux US, faut se battre pour bien manger ». J’avoue que j’ai tendance à pas être trop d’accord. J’ai toujours très bien mangé aux US, et ça s’est encore confirmé cette fois-ci. Petit résumé, donc :p

Les trucs que les américains savent définitivement faire :

  • Les steaks. Le steak aux US est quasimment universellement une valeur sûre. Enfin en tous cas je n’en n’ai jamais mangé un mauvais, ni même potable ou juste bon. Leurs steaks, ils déchirent et puis c’est tout.
  • Les burritos. J’adore les burritos. Va falloir que j’apprenne à en faire moi-même, parce que bon. Mention spéciale à Chipotle, que j’aurais bien aimé revisiter une dernière fois, et qui est probablement ce qui se fait de mieux dans le concept « fast-food ».
  • La purée. Ils font la purée avec la peau et en laissant des morceaux. Et en général en ajoutant quelques trucs dedans, ail, oignons, des fois bacon, bon. Et toute la purée que j’ai mangée là bas était excellente (je peux pas en dire autant en France où j’ai parfois été déçue) (non, j’ai pas de nom sous la main).
  • Le poisson. Bon ça, j’imagine que c’est un concept avec le fait que l’océan est pas loin 🙂 le poisson frais, ça aide, beaucoup. Mais en l’occurrence le poisson, à Mountain View, ben il est toujours frais. Que ce soit en sushis ou en plats, ou acheté au supermarché, que de la bonne expérience. J’ai redécouvert avec plaisir le flétan, par exemple.
  • Les cheesecakes. Encore un truc pas léger, mais qu’est-ce que c’est bon 😉
  • Les burgers. Je ne parle pas des machins bof et pas terribles des fast-foods. Je parle d’un vrai bon burger, bien chargé, avec un bon vrai steak dedans, plein de légumes et accompagnements… bon bref, un BURGER quoi.
  • Les cookies. J’ai un faible non négligeable pour les chocolate-chips cookies de Safeway, qui ont aussi un effet « madeleine de Proust » il faut bien le dire. Mais bon, même, tfaçons, les cookies, c’est bon.
  • Les beans. Le rayon de conserves de beans dans un supermarché par défaut est… intéressant.
  • Les bagels. Surtout au creamcheese et au lox. Je n’en n’ai mangé qu’un, à l’aéroport de SFO en rentrant – il était temps 😉 Nettement moins omniprésent qu’à New York, le bagel, ce qui a une certaine logique.
  • Importer les trucs qu’ils savent pas faire. Pas de problème pour trouver du fromage 😉 Par contre les rillettes, pas trouvé.

Les trucs que les américains, ils ont du mal avec :

  • Les légumes. Sérieusement, les haricots verts, ÇA DOIT PAS ÊTRE CROQUANT. Le brocoli et le chou-fleur, ça PEUT s’envisager, mais les haricots verts, vraiment, non.
  • Le chocolat. Bon, je suis biaisée, j’habite en Suisse. Mais sérieusement, le chocolat américain, bof. Ils ont des trucs intéressants, genre du chocolat avec des grains de sel dedans. Et des trucs franchement dégueulasses, genre le chocolat au bacon.
  • La flotte. J’aime pas boire de l’eau de piscine au robinet. Quoi que c’était nettement moins pire cette année en Californie qu’il y a quelques années au Colorado.

Je ne me prononcerai pas sur le café, sinon je vais perdre toute crédibilité. Parce que globalement, le café américain, oui, il est léger. Est-il mauvais pour autant ? Je trouve pas. Il m’est souvent arrivé, en France ou en Suisse, de grimacer en disant « bleh, il est consensuel, le café ». C’est généralement pas un compliment. Je crois pas l’avoir dit une seule fois en six semaines aux US. Le café est léger, mais raisonnablement goutû tout de même. Bon après, je ne me définis définitivement pas comme compétente en café ; déjà, je le sucre, alors… en fait j’ai pas à m’exprimer dessus, il paraît :p

Bon, j’ai dû oublier des trucs… Je note évidemment que ya nettement pas mal de trucs « pas vraiment healthy » dans la colonne 1, et que les légumes sont dans la colonne 2 😉 Bref, ya clairement moyen de prendre du poids là bas, d’autant plus que les portions de restau sont _grandes_ (voire trop grandes) – et d’ailleurs j’ai pris trois kilos. Mais venez pas me dire que la bouffe aux US est dégueulasse : on y mange très bien :p

4 commentaires sur « Un billet pour parler de bouffe »

  1. Il n’y a pas trop de soucis pour bien manger aux US, à quelques conditions :
    — manger tous les jours au resto,
    — faire des kilomètres en voiture,
    — éviter tous les « Italo-américains » genre pâtes et pizza : en général c’est pas top. Sinon il faut aussi signaler que les américains sont beaucoup plus permissifs que les européens sur les additifs qu’on peut ajouter dans la nourriture. Les bons steaks, c’est pas forcément parce que la bête a été nourri uniquement d’herbe et d’eau fraîche des Rocheuses…

  2. On avait une super pizzeria juste à côté de l’appart, vraiment un truc très bien, une des meilleures que j’ai mangées.
    Pour manger à l’intérieur de la maison, on faisait nos courses à Whole Foods, ça permettait d’avoir pas mal de produits « raw » : viande, poisson, légumes – avec ça, bon, on est parés.
    Quant aux additifs dans le steak, ouais… je me demande à quel point ça influe sur le goût. Au pire j’ai bouffé des additifs pas cathos pendant 6 semaines, mais le moral de bouffer un TRES BON STEAK contrebalance les effets bizarroïdes 😉
    J’ai ptêt pas été super claire dans mon billet sur le fait que j’aimerais pas forcément _vivre_ aux US ; je pense que la balance en ce qui me concerne serait vraiment pas d’accord (si je savais m’arrêter de manger, ça se saurait).
    Mais qu’on arrête de dire « oh tu vas aux US en vacances ? bon courage pour la bouffe… » :p

  3. M’enfin, à partir du moment ou un objet trempé dans le café n’y demeure pas figé debout, on appelle ça de l’eau chaude. D’ailleurs on le reconnaît facilement, même sans objet à y tremper, par la couleur qui n’est pas assez noir foncé.

  4. Tiens à ce sujet je viens de tomber sur un super article dans The Economist :
    http://www.economist.com/business/d… A New York (et probablement bientôt en Californie et peut être partout) tous les restaurants doivent afficher les calories de chaque item, jusqu’à la plus petite cacahouète. Ces bons américains ont réagi exactement comme d’hab :
    1) Attaques en justice contre la mairie de New York,
    2) Certains restaurants ont rapidement baissé le nombre de calories dans leurs plats pour se distinguer de la concurrence (et baisser leurs coûts parfois).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s