Bienvenue chez les ch’tis

Au début du film, un vieux doute. L’option « oh la la mon pov vieux, c’est pire que si t’étais viré, t’es muté à Bergues » m’a fait un peu peur. Voire gênée, Mais bon, premier vieux fou-rire avec l’apparition de Galabru (« les chiens ils sont cheutemi, les chats ils sont cheutemi… ») et de là ça s’arrête plus vraiment.

Ce film est drôle. Drôle comme « rire de bon coeur ». Une vilaine longueur vers le début-milieu pendant la tournée à vélo, mais globalement bien rythmé. Kad Mérad manque un peu d’accent et s’adapte un poil trop vite, mais, bon. Line Renaud qui sort un « j’dirai rien…mais j’en pense pas moins ! » m’a vraiment, vraiment beaucoup fait rire. Et puis, bon, quoi, voilà, c’est drôle. Et c’est tout émotionnant à la fin (l’a fallu sortir les mouchoirs pour les deux didiches que nous sommes Sandrine et moi 😉 ). Ptêt pas de quoi comprendre les XX millions d’entrées, mais… bon, un bon film, quoi.

Après, le problème, c’est que ça file une furieuse envie de maroilles. Déjà que j’ai pas besoin de ça…