Attention, peinture fraîche

Bon, après une attente relativement longue et un suspense quasi insoutenable, ayé, j’ai ma deuxième Dedibox… et vous êtes dessus !

« Pourquoi donc ? » allez-vous me demander. La précédente marchait trèèèès bien et j’en suis toujours trèèès contente. Mais, à force de dire aux copains « ah attends, t’as besoin d’un peu de place ? ça PEUT s’arranger ! », la dédi était devenue un peu heu… bordélique.

J’ai envisagé de ranger « sur place », mais j’ai à moitié tout pêté, alors c’était pas une bonne idée. Donc, nouveau serveur, rangement, tout ça.

J’ai dû repasser d’Ubuntu à Debian : le rangement a impliqué la mise en place de vservers, Ubuntu n’avait pas de noyaux vservers, et je dois l’avouer : je ne suis plus capable, à mon grand regret, de compiler un noyau. Le fait de devoir faire ça à distance et d’avoir pour seul indicateur « ça fait 10 minutes que j’ai rebooté, je crois que c’est mort » n’a certes pas dû aider.

Bref, voilà. J’en ai profité pour changer de thème (donc oui, Miod, le rose tramé, c’est voulu 🙂 ), c’est l’été, assumons la girlytude (fait tellement chaud ici que je me mets même en robe, c’est dire), the show must go on ! (D’ailleurs Queen + Paul Rodgers est en tournée en septembre en Europe.)