Tout arrive, même les claviers.

Depuis le temps qu’on l’attendait : le Typematrix 2030 (et sa skin bépo) est dans les bacs ! Voici quelques photos qui, paraît-il, valent mieux qu’un long discours.

La bestiole en QWERTY :

La même avec sa skin/chaussette bépoè :

Et la chaussette à moitié mise :

Bon, au niveau ressenti, il faut clairement s’adapter : à l’heure actuelle je me banane encore pas mal sur la rangée basse gauche du clavier – ce qui me semble assez normal vu comment elle est placée sur un clavier « décalé ». D’autre part j’avais plutôt l’habitude de taper le k de la main droite, mais bon, paraît que c’est mal™.

Bref, globalement, je pense qu’on verra à l’usage. Mais pour l’instant l’impression est pas mauvaise : le toucher et le contact sont plutôt agréables, y compris avec la chaussette.

BÉPOÈÈÈÈÈÈÈÈÈÈÈÈÈÈÈ

Hum. J’y peux rien, « bépoè », ça me fait penser à « kapouéééé ». Mais c’est quoi, bépoè, me demanderez-vous ? C’est une disposition de clavier ergonomique, basée sur la méthodologie Dvorak, et adapté à la langue française. Et mon layout clavier depuis quelques semaines.

Ergonomique, ça veut dire entre autres que la majorité de la frappe se fait sur la rangée de base (celle du milieu), qui contient en l’occurence les caractères suivants : auie,ctsrnmç. Adapté à la langue française, ça veut dire entre autres que les caractères utilisés en français, y compris les majuscules accentuées et les guillemets typographiques, sont disponibles facilement.

Au niveau de l’apprentissage, je ne cacherai pas que c’est encore laborieux, Je suis toujours entre 20 et 30 mots par minute, c’est moins que ma vitesse en azerty, Mais ça s’améliore de jour en jour et j’arrive même maintenant à taper mes mots de passe en bépoè 🙂 (c’est le plus dur !)

Pour en savoir plus, il y a une foultitude d’infos sur le wiki du projet fr-dvorak-bépo. Merci les gens pour tout le boulot abattu autour de ce projet !

(Et pour les puristes, non, je ne fais pas encore ni apostrophe comme il faut, ni espaces insécables. Mais c’est mon choix, pas celui de mon clavier.)