#balisebooks – Code to Zero – Ken Follett

codetozeroD’habitude, Ken Follett fait pas trop dans le popcorn. C’est en général des bouquins qui se lisent très bien, mais ça reste dans la catégorie « pavé hyper-documenté ». Je n’ai aucune idée de la quantité de romancé/historique dans ses bouquins, et je m’en fous un peu, mais on peut pas nier qu’il y a clairement du boulot de documentation derrière, et que ça se voit.

Code to Zero est assez peu caractéristique de ce point de vue – ça tient limite plus du Crichton que du Follett. Note : j’aime beaucoup Crichton AUSSI (Jurassic Park fait partie de mes bouquins préférés que j’ai d’ailleurs pas relu depuis trop longtemps), mais c’est pas le même feeling.

L’histoire commence avec Luke, qui se réveille un beau matin dans une gare sans se souvenir ni de son nom ni de ce qu’il fait dans la vie ni de quoi que ce soit. Il a toujours des capacités « de base » pour le fonctionnement en société, mais tout ce qui a trait à son identité a disparu.

S’ensuit un roman d’espionage plutôt efficace sur fond de guerre froide – globalement, j’ai bien aimé, ça se lit tout seul, même si le dénouement est un poil prévisible. Mais en particulier, la manière dont Luke enquête sur son identité est vraiment sympa 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s