Fantasy, de l’Angleterre victorienne au Trône de fer

Je suis en train de suivre un MOOC sur la fantasy, proposé par l’université d’Artois : Fantasy, de l’Angleterre victorienne au Trône de fer. MOOC, ça veut dire « Massive Open Online Course » – c’est le terme qui s’est imposé pour les cours que beaucoup d’universités commencent à mettre en ligne, avec en général des vidéos, des évaluations plus ou moins avancées, et un forum avec plein de gens dessus. Les acteurs les plus connus du genre sont Coursera, edX, et il y a maintenant une déclinaison française d’edX, FUN (France Université Numérique).

J’ai vu passer plusieurs fois l’annonce du cours en question, et je me suis dit « bah pourquoi pas », la vidéo de présentation du cours avait l’air intéressante, et le programme aussi.

Au programme, donc :

  • une semaine d’intro avec la présentation des modules et des intervenantes
  • semaine 1 : histoire de la fantasy
  • semaine 2 : fantasy pour la jeunesse
  • semaine 3 : moyen-âge et fantasy
  • semaine 4 : fantasy urbaine et romance paranormale
  • semaine 5 : la fantasy dans les médias

Et les premières impressions en fin de semaine 1, c’est que ça change pas mal des MOOC plus techniques que j’ai déjà faits. Bon, un élément est le fait qu’un cours de lettres a quand même une ambiance différente d’un cours de maths. Le fait que le cours soit en français est aussi assez bizarre, à la fois du fait que les titres français sont préférés, et du fait d’entendre parler de Conan avec un « an » comme dans « barbant » plutôt qu’avec un « anne » à la fin. L’autre truc qui « change » c’est que tous les intervenants du cours sont des intervenantes – c’est pas non plus un truc dont j’ai l’habitude dans mes domaines habituels…

Les modules sont disponibles sous trois « formes » : une vidéo non-téléchargeable (ou du moins, j’ai pas trouvé comment), une bande-son MP3 qui elle l’est, et une retranscription PDF des vidéos (ou, beaucoup plus probablement, le texte lu pendant la vidéo). Chaque module est aussi associé à une bibliographie importante, et les forums sont ouverts à la discussion. Les retranscriptions sont dispos sous licence CC-BY-NC-ND, donc j’en profite pour lier celles du premier module ici pour ceux qui veulent se faire une idée :

J’ai trouvé le contenu de cette première semaine intéressant, j’ai appris des choses sur le contexte et l’histoire de la fantasy, et j’ai noté quelques titres que j’ai envie de lire. Bon, après, je me méfie, parce que ça me AUSSI donne envie de rattaquer Lord of the Rings, alors… (J’ai jamais fini Lord of the Rings. À ma grande honte assumée.) Je suis beaucoup plus dubitative sur l’évaluation, qui repose sur des QCM pas vraiment intéressants sur des factoïdes plutôt que sur les définitions et les concepts. Il y a une activité écrite et corrigée par les autres étudiants mi-juin, ça sera probablement plus intéressant, à voir. Je suis aussi hyperdubitative sur les forums qui ont une interface passablement inutilisable. Mais, bon, ce sont des inconvénients auxquels on peut s’habituer 🙂 Je dois dire que j’attends les modules suivants avec une certaine impatience ! En tous cas, ça change de mes domaines de prédilection en termes de MOOC (et de cours tous court…), ce qui est probablement une bonne chose.

Les inscriptions au MOOC sont ouvertes jusqu’au 20 juin (mais l’exercice écrit nécessaire pour valider le cours doit être rendu le 16 juin).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s