Des séries et des spoilers

10th Doctor Popcorn Holder
10th Doctor Popcorn HolderCC-BY F_A sur Flickr 

Je regarde pas mal de séries télé. Comme pour les bouquins, il y a du bon, du moins bon, du « c’est pas mal mais c’est pas ma came », il ya « mes séries préférées de tous les temps et même que », et tout ce qui va au milieu de tout ça.

J’aime beaucoup le format de la série, parce qu’il permet à la fois d’avoir des morceaux gérables au quotidien (c’est plus difficile de trouver les 2h+ pour regarder un film que de trouver les 22 ou 42 minutes de la plupart des épisodes de série) tout en permettant de développer sur le plus long terme les histoires et les personnages. Bon, il y a plusieurs inconvénients aussi. Le premier est qu’une fois qu’on commence une série, il peut être difficile de l’abandonner, même si les saisons ultérieures sont moins intéressantes que les premières (ou si la série n’est simplement pas terrible). Il y a d’une part le biais du coût engagé (« maintenant que j’ai déjà vu tout ça ça serait con d’arrêter maintenant ») et d’autre part le fait qu’on s’investit forcément dans les personnages et les histoires après avoir passé plusieurs heures à les suivre. Il y a aussi le fait qu’au sein d’une même série, s’il y a des épisodes exceptionnels, il y a aussi des épisodes qui sont moins intéressants, voire vraiment discutables. C’est d’ailleurs particulièrement agaçant quand le dernier épisode de la série fait partie de cette deuxième catégorie. Il y a pour finir le fait que lorsqu’une série commence, personne ne sait combien de temps elle va durer, et par conséquent personne ne sait ce qui va pouvoir être développé ni comment la série va se finir de manière générale. Ce qui peut avoir des conséquences sur le final de la série, qui peut se retrouvé précipité, voire carrément bâclé, lorsque la série est annulée.

J’ai regardé beaucoup de séries d’un bout à l’autre. Il en est que j’ai re-regardées, il en est même que j’ai re-re-regardées. Dans un sens, je me dis que c’est un thème dont j’ai envie de parler. D’un autre côté, j’ai peur d’avoir un peu le même problème que les bouquins. Pour les bouquins, j’ai du mal à parler de l’histoire au-delà des premiers chapitres, parce que je ne veux pas en dévoiler trop. Je soupçonne que ce soit pire pour les séries, qui ont tendance à reposer sur des rebondissements de fin de saison et autres surprises. J’ai abandonné le fait même de parler du début des livres d’une série qui découlent des livres précédents pour ce genre de raison.

Je crois qu’il est temps que je revienne sur cette position, quitte à marquer clairement ce qui peut être considéré comme du spoiler. Donc, je vais parler de séries télé (terminées) dans des billets qui suivent, je vais en parler dans leur ensemble, et je vais pas trop me poser de questions. Et je crois que je vais tenter d’appliquer le même genre de principe aux #balisebooks aussi.

Z’en pensez quoi ?

3 commentaires sur « Des séries et des spoilers »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s