#balisebooks – Mai 2014

Hop, c’est l’heure d’écrire le #balisebooks de mai, attendu qu’on est mi-juin… Pas grand chose d’hyper-folichon ce mois-ci, j’ai aussi assez peu lu, ça aide pas.

Delirium, de Lauren Oliver (même titre en français) est assez classique dans le concept « dystopie YA ». À leurs 18 ans, tous les habitants sont opérés pour les libérer d’un terrible fléau : « amor deliria nervosa ». Plus d’amour, plus de problème, en gros. Évidemment, Lena, quelques semaines avant sa procédure, rencontre Alex – et les ennuis commencent. Lisible, sans plus. La fin était relativement peu usuelle, mais un mois après avoir fini de le lire je ne m’en souvenais plus…

Blackbirds, de Chuck Wendig (même titre en français) part d’un postulat intéressant : l’héroïne, Miriam, sait quand et comment les gens qu’elle touche vont mourir. Du coup, ceux qui vont mourir bientôt, elle les trace histoire de pouvoir en profiter pour leur piquer des trucs, tant qu’à faire, ça permet de bouffer. Et puis un jour, elle rencontre quelqu’un qui, visiblement, au moment de mourir dans un mois, dit son nom. L’accident bête. C’était pas mal et c’était plutôt drôle, mais c’était pas vraiment mémorable, beaucoup de longueurs, et un peu trop de gore gratuit.

Moon Called, de Patricia Briggs (L’Appel de la Lune, en français) est le premier tome des aventures de Mercedes « Mercy » Thompson, mécano et coyote-garou de son état. Le gros événement du tome, c’est quand Mercy trouve un cadavre sur le seuil de sa porte, et que l’Alpha du pack de loup-garous local, Adam, se fait kidnapper sa fille. Et, heu, voilà. C’était une lecture plutôt sympa, Mercy est chouette (j’aime bien le fait qu’elle soit mécano), les dialogues ont une vague saveur Buffy-esque, bref, plaisant. Et du coup j’ai attaqué le suivant dans la foulée.

Blood Bound, de Patricia Briggs (Les Liens du sang, en français), est donc le deuxième tome du précédent. Là, tout commence lorsque Mercy a l’idée saugrenue de rendre service à son copain vampire Stefan et de l’accompagner rendre visite à un autre vampire qui vient d’arriver dans le coin, histoire de lui expliquer un peu la vie. Il y a un peu plus de détails sur l’univers dans ce tome-ci que dans le précédent, ce qui est toujours sympa. Et j’ai eu du mal à le lâcher, celui-ci, je dois dire.

S’il ne fallait en lire qu’un… Moon Called, parce que c’est le premier d’une série prometteuse, je suppose.

Un commentaire sur « #balisebooks – Mai 2014 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s