Et donc, la bête

Vla donc la babasse que j’ai achetée et montée… Les pièces, d’abord :

Donc dedans nous avons :

  • Un processeur AMD Phenom X4 9350e, 2.0GHz, donc 4 cœurs à 2Ghz. Avantage du machin : il ne consomme « que » 65W en pointe (pour ceux qui trouvent que ça fait déjà pas mal, je signalerai que les machins qui consomment 95 voire 125W en pointe sont monnaie courante de nos jours) (et que je voulais de toutes façons un X4) (et la conso en pas pointe est, il paraît, également moindre) (bref).
  • Une carte mère Asus M3A78 PRO – pas grand chose à en dire, de toutes façons de nos jours les cartes mères font toutes aussi le café, alors… Ah si, je note que la carte son intégrée me semble meilleure que mon ancienne SBLive. Tout se perd.
  • De la RAM Crucial Ballistix Tracer, en 2x2GB DDR800 (oui, ça fait 1GB par cœur. Un minimum quoi 🙂 ).
  • Une carte vidéo Club3D HD 3650 Passive Heatpipe, PCI-E, 512MB. J’en visais une 3850 chez Sapphire, mais ils l’avaient plus, donc je me suis rabattue sur celle-là. C’est de l’ATI sur chip RV635. D’aucuns se moqueront en me disant qu’on a pas idée d’acheter de l’ATI sous Linux, ce à quoi je répondrai qu’en termes de matériel, entre acheter chez quelqu’un qui libère ses specs et chez quelqu’un qui le fait pas, le calcul est chez moi vite fait.
  • Les disques durs, j’ai récupéré les anciens. Donc ya un 80G pour le / et un 500G pour le /home, les deux en Western Digital, rien de spécial.
  • La tour est une Antec Atlas Server, avec une alime de (kof) 550W.

Et une fois monté, de dehors ça donne ça :

Et de dedans :

Vous noterez les leds rouges sur les barettes de RAM et l’énorme radiateur de la carte graphique, d’un goût très sûr :p

Niveau système, une Arch en 64bits, ça marche bien, et même Adobe a sorti un bidule Flash 10 Linux 64bits Linux récemment, donc j’ai pas de souci avec, la belle vie.

N’empêche qu’avec ça je peux enfin lancer trois machines virtuelles en même temps sans que ça plante la babasse, et même sans trop le sentir sur l’hôte. Et ça, c’est priceless.