Mon bouquin de cuisine idéal

Ça fait quelques jours/semaines que je réfléchis à mon bouquin de cuisine idéal. Alors je crois que je vais mettre ça en vrac ici, en espérant pouvoir enfin penser à autre chose 🙂

  • Il est joli. J’aime bien avoir des photos avec les recettes que je lis, pour voir à quoi ça ressemble au final.
  • Il peut passer en cuisine. Ça veut en particulier dire qu’il ne craint pas d’avoir une goutte de flotte ou de sauce sur une des pages, on essuie et c’est fini. Oui, ça implique probablement une plastification quelconque et c’est probablement pas donné.
  • Il peut passer de manière PRATIQUE en cuisine. Le carnet à spirale ou le classeur me paraissent pour ça pas mal – rien de plus pénible qu’un bouquin qui veut pas rester ouvert à la bonne page rontudju.
  • Il raconte des choses – je trouve un peu tristounets les livres qui se contentent d’énumérer des recettes, j’aime bien avoir un « feeling » d’« auteur » derrière (je sais pas si c’est très clair).
  • Les recettes en sont libres : aucun remords à les recopier telles quelles sur un blog cuisine si ça me chante.
  • Il est personnalisable/modulaire : je peux en virer les recettes qui me plaisent pas (genre des huîtres aux concombres) et les remplacer par d’autres trucs. Et réorganiser tout ça. Et je peux trouver des « recharges/recettes » à l’unité, à pas très cher, en ligne et livrable en Suisse (parce que je suis vilement égoïste) pour la version imprimée, et en PDF gratuit pour la version électronique.
  • Il est indexé par ingrédient (comment ça, c’est difficile à concilier avec le point précédent ? M’en fous, c’est moi qui rêve.)
  • Il a une certaine unité graphique malgré le concept de « recharges ».

Et le pire, c’est que je me dis que tout ça, c’est pas bien difficile à faire, en tous cas d’y tendre, qu’il ne me manque qu’une lamineuse (et qu’en pratique je pourrais me contenter de pochettes plastiques pour l’instant), une charte graphique et une imprimante couleur (et j’peux même probablement aller faire imprimer en face).

Et si mon rêve était à portée de main ? J’ai même un domaine dans un coin qui pourrait servir à ça, pour mettre des jolies fiches à libre disposition… pour l’impression/fabrication c’est une autre histoire… mais bon :p

(J’ai la sombre impression que rédiger ce billet m’a pas vraiment calmée et que j’ai envie de faire ce truc.)

8 commentaires sur « Mon bouquin de cuisine idéal »

  1. Mais en voilà une idée qu’elle est bonne. Personellement, j’approuve tous les points, mais pour faire ça à moindre coût et sans attendre que quelqu’un prenne le temps de réaliser ça, l’idée des pochettes plastiques est parfaite… J’avoue que c’est ce que j’utilise pour mes propres recettes, mais dans ce cas, c’est pas un livre de cuisine, et c’est carrément fait maison.
    Sinon juste pour dire : j’aime beaucoup ce blog, et chaque billet que j’y lis se rapporte à des trucs qui m’interesse :p alors je continuerai à passer par là 🙂 merci balise 🙂

  2. Les recettes de cuisine sont déjà « libres » puisqu’elles ne peuvent pas être copyrightées… Mais bien entendu, tu ne peux pas recopier directement le texte d’un bouquin, il faut le paraphraser. Et quelque chose me dit que c’est assez fréquent…

  3. Si je ne m’abuse, le « process » de la recette ne peut pas être copyrighté, mais le texte, lui, l’est – je trouve ça particulièrement pénible, surtout quand la recette est écrite de manière super basique…

  4. Vu tes spécifications, pourquoi passer par un support imprimé ? Je verrais mieux un genre de tablet-PC durci (genre, pour environnement industriel salissant) avec une dalle tactile. Pis avec ça tu vas sur ton appli ou service web de gestion de recettes préféré…

  5. Tu tiens l’idée du siècle Juste un truc : penser au format pour ceux qui n’ont pas des plans de travail de 50m² Perso je suspend… c’est ptête une solution

  6. @Miod non non @Thomas connaissant mon côté brise-tout, même durci, chuis pas sûre qu’un lappy dans la cuisine fasse de vieux os… Et j’avoue sans honte que les bouquins de cuisine font partie des trucs que j’aime « collectionner » malgré leurs imperfections – comme certains collectionnent les « livres de table à café »… @Rikko j’ai une bouboule de patafix sur un côté de frigo à cette fin. Mais ça résoud pas le problème pour les recettes longues sur plusieurs pages par exemple… pis c’est pas classe quoi :p (oui, je suis snob).

  7. As-tu essayé « Leçons de cuisine » sur Nintendo DS (bon, il faut avoir une DS) ? J’ai été étonné par l’originalité du soft, très complet et tous les ingrédients sont indexés. Bon, le support est pas top et je l’utilise vraiment rarement car pas vraiment l’habitude… Sinon, mes meilleurs bouquins de cuisine sont… mes fiches griffonnées à la main, quand je tombe sur leplatquitue, récupérées de bouquins souvent étrangers ou volées à la-copine-qui-réussit-tout…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s