Vrac de bouquins

Hop, c’est parti pour un vrac avec des bouquins dedans. Ordre : celui dans lequel je les ai lus 🙂 Période de temps : de janvier à maintenant.

  • La Plume empoisonnée, Agatha Christie – un grand classique que j’ai toujours beaucoup de plaisir à relire, un de mes Christie favoris 🙂
  • Chasse à courre, Clémence Boulouque – un machin assez bizarre avec des chasseurs de tête (les mecs des RH, pas les Jivaros). Le personnage principal est antipathique, le tout donne une sensation de malaise.
  • Classe affaires, Benjamin Berton – un tissu de platitudes et d’inepties, même pas arrivée au tiers du bouquin. C’est rare que j’ai envie de lancer un bouquin par la fenêtre ; me suis abstenue parce qu’il était sur ma liseuse :p (j’aime bien ce terme pour parler de mon e-reader, je crois que je vais l’adopter).
  • À la recherche d’Elsa, Catherine Fradier – un polar en Drôme, court, qui se lit vite, mais plutôt sympa, voire assez poétique.
  • Phénix, Bernard Simonay – premier tome d’une trilogie ; fantasy post-apocalyptique avec des chevaliers, des prêtres gardiens de la science, des traversées de continent, saupoudrés de SF. Ça faisait longtemps que j’avais pas lu de la fantasy avec autant de plaisir. Dommage que le second tome, Graal (en cours de lecture ici), soit nettement plus laborieux.
  • Blind Faith, Ben Elton – un monde post-innondation générale où la « vie privée » est une hérésie religieuse et où l’ignorance est reine. Le début est plutôt sympa, la fin est bâclée. Ben Elton doit pas savoir faire les fins, j’avais eu la même impression à la fin de Dead Famous.
  • Chocolat, Joanne Harris – un bouquin avec des gens et une chocolaterie dans un village. Pas désagréable à lire, mais ne restera pas dans les annales. Faudrait que je voie le film, peut-être.
  • L’openspace m’a tuer, Alexandre des Isnards et Thomas Zuber – un machin avec des consultants. Pas mal de vrai, néanmoins exagéré (probablement l’accumulation qui donne cet effet), mais rien de révolutionnaire dans le propos.
  • Jane Eyre, Charlotte Brontë – Récupéré sur le projet Gutenberg, lu sur l’ebook, savouré de la première à la dernière page. C’est boooo 🙂 (Mais typiquement le genre de bouquin qui m’aurait gonflée si on me l’avait fait lire au collège. Contente que ça n’ait pas été le cas.) Une mention spéciale pour la traduction, très très agréable à lire.
  • Notes, tome 1 et 2, Boulet – Reprise des premières années du blog de Boulet (http://www.bouletcorp.org). Une bonne occase de tout relire sans se manger le scrogneugneu flash. Cela dit, maintenant, ya moyen de se passer dudit scrogneugneu flash : http://www.bouletcorp.com/lite/

J’ai encore quelques trucs sur le feu, notamment dans la catégorie « poils quotidiens », mais j’en parlerai quand je les aurai lus 🙂

Ah, et sinon, ya un bouquin vachement intéressant qui sort en mai chez Pearson. Mais j’en parlerai aussi en temps venu 🙂

Un commentaire sur « Vrac de bouquins »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s