EDF, c’est pas très boulet-proof.

Allez, encore un billet pour me plaindre, puisque je sais que mes (rares) lecteurs adooooorent ça 😉

Je viens de déménager. Pour une fois, par rapport à l’ancien appart, je me suis occupée de l’abonnement EDF. Par contre, manque de bol, la première facture d’abonnement a été envoyée le 6 juillet (avant, en fait, que je les appelle pour mettre en route un prélèvement automatique). Évidemment, boulet comme je suis, j’avais pas encore mis nos noms sur la boîte aux lettres, la facture est donc passée à la trappe. Normal.

J’appelle la madame à EDF, mise en place du prélévement, « ah, vous avez pas reçu la facture ? bon, je vous fais envoyer un duplicata ». Le duplicata arrive et, vu que c’est toujours un b… monstre pour déménager, je ne le vois en fait arriver dans mes mains que la semaine dernière. Toujours comme je suis un gros boulet, je ne m’en occupe pas tout de suite.

Aujourd’hui, je regarde pour payer ça aujourd’hui (oups, tiens, j’ai déjà une semaine de retard). Vu que le prélèvement automatique a été mis en place après, il faut que je paye cette facture-là soit par TIP, soit par chèque, soit par Internet, soit par téléphone. Par TIP, déjà, c’est mort : la seule facture que j’ai est un duplicata, et le TIP dessus est annulé. Je tente le coup par Internet : « vous avez un abonnement en prélévement automatique, vous ne pouvez pas payer par Internet » (sigh). Bref, je remets ça à ce WE – pas à 2 jours près… sauf que… ah bin si, dans la boîte aux lettres, arrivée aujourd’hui d’une jolie relance « au fait, ça serait bien de payer avant le 28, sinon vous en êtes pour 45 euros de remise en route de votre abonnement normal ». HEEEY ! le 28 c’est demain !

Bref, je rame, j’essaie de trouver un émulateur minitel qui marche sous Mac OS X et sur une ligne ADSL (hint : oubliez), je finis par décrocher mon téléphone… Première tentative « veuillez rappeler ultérieurement » ; seconde tentative, j’ai finalement quelqu’un au bout du fil qui m’explique gentiment que le service de paiement par carte bancaire par téléphone ne marche qu’entre… 9h et 17h.

Et là je pose la question : ça coûterait vraiment si cher que ça de poser une boîte vocale et un machin qui enregistre un numéro de facture tapoté sur le clavier et un numéro de CB ??? Ou d’avoir un service web capable de voir dans la base de données que la facture a été éditée avant la mise en place du prélèvement automatique et de proposer de payer uniquement cette facture là en ligne ? Je dis pas que j’ai pas merdé sur le coup. C’est évident que c’est en grande partie de ma faute. Mais quand même… on est pas aidés 😦

8 commentaires sur « EDF, c’est pas très boulet-proof. »

  1. ça va, vous pouvez écrire "BORDEL MONSTRE" à la place de "b…. monstre", ça va, vous allez pas en crever. Faux rebel à la con.

  2. J’en sens une qui est sur la bonne voie… Sauf qu’elle doit encore travailler sur la CASSE. Sinon, bien sûr, encore un point boulet qui part, avec l’option "le genre, c’est pour les faibles". J’aime construire 🙂

  3. J’ai au moins l’excuse qu’un mail tombe dans ma boîte à chaque commentaire pour la modération. Quelle est la tienne ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s