Salon du livre

La semaine dernière (le 22 mars), je suis allée au Salon du Livre. Petit compte-rendu…

Première constatation : le salon du livre, c’est fatiguant. Mes chevilles n’ont toujours pas complètement récupéré l’alternance de marche, de station debout et de piétinement de 13h à 20h.

Cela dit, ce n’est pas la première impression que j’ai eue en arrivant. C’était plutôt de l’ordre du « waouh ». Le grand hall Porte de Versailles littéralement envahi de bouquins, ça calme. Je suis arrivée un peu à la bourre à la rencontre à laquelle je voulais assister, intitulée « Comment écrivez-vous ? », avec Bernard Werber, Zoë Valdes, Didier van Cauwelaert, Daniel Picouly et surtout Martin Winckler qui est quelqu’un que j’admire énormément. La conf était sympa, bonne ambiance, cool quoi.

Je suis ensuite allée à la rencontre de Sandrine et nous avons déambulé dans le salon, en s’arrêtant ma foi assez souvent… Petite déception chez Dargaud où nous avons essayé d’avoir des dessins de Turk sur des albums de Léonard mais nous sommes arrivées trop tard. Enfin les albums sont au moins signés. Nous avons eu l’occasion de discuter un peu avec les gens de la revue Fusion, qui a l’air fort intéressante (pas encore eu le temps de regarder les trois numéros que j’ai sous la main). Je suis passée au stand d’Eyrolles, qui avait très peu de bouquins informatiques, mais… les seuls que j’ai vus concernaient le design Web, Firefox, OpenOffice et Linux. J’ai trouvé ce fait intéressant.

Un petit tour chez les « gros » éditeurs, dont Flamarion (d’où je suis repartie avec trois Librio dont un Poulpe écrit par Martin Winckler, eh oui encore lui) et le Livre de Poche où j’ai dépensé quelques sous aussi avec en particulier le bouquin de Philippe Delacourcelle (chef au Pré Verre à Paris, restau qu’il est bon) et… un autre bouquin de Martin Winckler (sisi) (Nous sommes tous patients, un bouquin à lire d’ailleurs).

J’ai aussi investi dans l’Histoires d’Huile de Sophie chez Solar qui me faisait de l’oeil depuis quelque temps, et dont je ne regrette pas du tout l’achat, c’est vraiment un très beau livre et très intéressant. Ça donne envie.

Pendant ce temps, Sandrine était à une conférence et nous nous sommes retrouvées sur le stand de P.O.L. où….. (sisi) (allez, c’est la dernière fois) Martin Winckler dédicaçait, j’en ai donc profité pour acheter Plumes d’Ange avec lequel je suis en train de me délecter. J’en ai profité pour bavarder un peu, c’était très sympa.

Finalement retour à la maison, des bouquins plein le sac à dos (pas bête, j’avais prévu le sac de rando…) avec une seule envie : y retourner l’an prochain !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s