Mes lectures de prédilection et celles que j’évite en ce moment

Plus de temps à la maison + évitement des réseaux sociaux parce qu’ils sont incompatibles avec mes niveaux d’anxiété = je suis à peu près sûre que mon but de 70 bouquins pour 2020 va être explosé bien avant décembre. (Ça, ou alors j’aurai toutes les classes et toutes les races au niveau max à World of Warcraft avant la fin de l’été. C’est l’un ou l’autre.)

Et comme je me porte généralement mieux quand mes lectures sont alignées avec mon état d’esprit, voilà quelques considérations sur la manière dont j’approche les choses 🙂

Considérations générales

  • J’évite certains thèmes :
    • les épidémies et les contagions, parce que j’ai vraiment pas besoin de ça
    • les histoires d’apocalypse et de post-apocalypse : pareil, ça tend à mettre de l’huile sur le feu et j’ai pas besoin de ça non plus
    • n’importe quoi ou les gens sont particulièrement sociaux, parce que c’est juste BIZARRE, surtout dans des contextes contemporains. Dans le bouquin que j’ai fini hier, il y a quelques scènes de restaurants et de bars, et ça m’a paru… déconnecté, bizarre, et « ça se passerait pas comme ça là tout de suite »
  • J’envisage sérieusement de re-lire quelques bouquins « feel-good » parce que c’est jamais une mauvaise idée quand on a besoin de réconfort. La relecture a aussi l’avantage de savoir où je mets les pieds vis-à-vis des thèmes que je veux éviter.
  • En termes de nouveau bouquins, j’ai tendance à penser dans les lignes suivantes :
    • La littérature d’évasion est une bonne chose, donnez moi toute l’évasion. Ça veut probablement dire pour moi un mélange de « romance avec une garantie que ça se finit bien » et de science-fiction qui n’est pas horriblement négative. Et probablement éviter les cadres qui se déroulent autour de guerres ou avant l’invention des antibiotiques.
    • Paradoxalement (vu que je viens de causer d’évasion) je me sens assez attirée par les histoires en huis-clos, à condition que le huis-clos soit une mécanique de l’intrigue, et pas la raison profonde pour laquelle tout part en sucette. Et par « huis-clos », j’entends « petit comité » plutôt qu' »isolation extrême ».
    • C’est probablement plus simple de trouver des bouquins « sûrs » en-dehors de la fiction : biographies bien choisies, bouquins centrés autour de la vie intérieure (créativité, méditation…), bouquins techniques.

Quelques suggestions

Étant donné mon ensemble de contraintes, voici quelques suggestions, sans ordre particulier, que je recommanderais et considérerais « sûrs, du moins j’espère » (ma mémoire étant ce qu’elle est… j’exclus pas de me planter).

  • Presque tout Becky Chambers (j’éviterais To Be Taught, If Fortunate)
  • Because Internet: Understanding the New Rules of Language, de Gretchen McCulloch – c’est un bon moment de réviser votre communication Internet 😀
  • Les bouquins d’Agatha Christie semblent être un pari sûr – j’éviterais personnellement Dix Petits Nègres, mais c’est le seul qui me vient à l’esprit dans ce cas
  • Je crois que la plupart des Robots d’Asimov marcherait, avec une réserve pour Face aux feux du Soleil (voir la section « ouverts à considération ») – avec la réserve qu’il y a une partie de la population qui est assez germaphobe.
  • La série Slingshot de Tobias Klausmann – définitivement sûr, et absolument chouette
  • Ma pratique existante de la méditation m’aide beaucoup, mais je crois que c’est plus par le fait que j’y suis « habituée » que si je commençais maintenant. J’ai bien aimé Mon Cours de méditation d’Andy Puddicombe et Meditation for Fidgety Skeptics de Dan Harris, en termes d’introduction.
  • Polaris Rising / Aurora Blazing de Jessie Mihalik – de l’évasion « romance/SF » pure. Je vais probablement jeter un œil à ses autres séries.
  • J’ai beaucoup apprécié les romances de Tessa Dare que j’ai lues jusqu’ici; je crois qu’elles sont sûres (vis à vis de mes contraintes) malgré le cadre historique, et je vais probablement creuser un peu plus dans ses bouquins bientôt, parce qu’ils sont chouettes, drôles, et qu’ils me donnent les bonnes émotions.
  • Je vais probablement aussi creuser un peu plus dans les bouquins de Courtney Milan – sa série Cyclone est définitivement dans la partie « recommandations » de cette liste (le cadre est contemporain, mais les personnages ne sont pas particulièrement sociables)

Quelques bouquins que j’éviterais en ce moment

Il y a quelques bouquins que j’ai lus plus ou moins récemment que j’éviterais en ce moment. Je vais juste mettre une paire de mots-clés des raisons pour lesquels je les éviterais, en espérant ne pas trop divulgâcher. Certains sont évidents, d’autres le sont peut-être un peu moins. Et en même temps, les choses que j’évite sont peut-être ce que d’autres recherchent !

  • La série The Expanse de James S.A. Corey, en particulier les bouquins 1 à 4 (les suivants sont probablement OK): contagion/épidémie.
  • To Be Taught, if Fortunate, de Becky Chambers – fièvre de cabine
  • Le Grand livre, de Connie Willis – épidémie
  • Radicalized, de Cory Doctorow – la nouvelle titre (système de santé moisi) et The Mask Of The Red Death (contagion, fièvre de cabine)
  • Je suis une légende, de Richard Matheson (épidémie, post-apo)
  • Le Fléau, de Stephen King (épidémie)

Quelques bouquins ouverts à considération

Et après, il y a quelques bouquins pour lesquels j’ai une opinion ambiguë 🙂 En gros, des bouquins qui, je pense, marcheraient pour moi, mais que je ne conseillerais peut-être pas sans faire attention 🙂

  • Les Enfermés et Prise de tête de John Scalzi. Ça part d’une épidémie, mais les bouquins se passent des années après, dans un monde qui s’est remis de la situation et qui a géré le défi correctement. J’éviterais par contre absolument Unlocked (qui raconte l’épidémie en question).
  • Face aux Feux du Soleil d’Isaac Asimov – le cadre est un monde où la « distance sociale » a été poussée à l’extrême ; je suis techniquement tout à fait d’humeur à relire celui-ci, mais les considérations sociétales peuvent paraître bizarre en ce moment.
  • Le Martien, d’Andy Weir – je crois que celui-ci est suffisamment drôle pour marcher, mais je suis un peu prudente vis-à-vis des histoires d’isolation extrêmes.

Et maintenant, chers lecteurs : avez-vous des suggestions ? Vos critères d’inclusion/exclusion m’intéressent aussi !

4 commentaires sur « Mes lectures de prédilection et celles que j’évite en ce moment »

  1. Ah oui, tu mets quand même pas mal de contraintes là ! En plus, on lit rarement les mêmes choses donc je doute d’avoir de bonnes idées pour toi.
    Je viens de terminer le 1er tome de la nouvelle série d’Anne Robillard (La malédiction des Dragensblöt) et c’est un énorme coup de coeur. C’était plus pour faire plaisir à certaines petites-filles, parce que c’est présenté comme de l’heroïc Fantasy, et c’est pas mon truc, mais je l’ai dévoré. Je ne pourrais pas dire si ça entre dans toutes tes contraintes en fait. Ah, en plus, ça ne me semble pas exister en numérique ? (un peu étonnant pour ce genre de bouquin)

    Sinon, côté feel good ou presque, j’ai lu pas mal de romans ces derniers temps qui narrent les aventures de jeunes filles obligées de quitter le Royaume Uni fin 19e ou début 20e, pour l’Australie, la Nouvelle-Zélande, etc. C’est romanesque, mais un peu historique, et sympa à lire en général, pas prise de tête ni trop triste.
    Par exemple la série des Cassandra de Anna Jacobs. Ou Sarah Lark (les titre de la VO sont en général sur mon blog, pas le temps de rechercher là)
    Bonne lecture.

    1. ‘Ffectivement, ça manque cruellement de version numérique – ça viendra ptêt plus tard, on verra bien 🙂

      J’ai mis le premier des Cassandra sur ma liste; quant aux Sarah Lark ils sont, étonnamment, en ALLEMAND pour la VO – et là j’ai pas le courage 😀

      1. J’ai lu un peu de Jenny Colgan, y compris celui-là 🙂 Y’a La charmante librairie des jours heureux qui sort en français le 9 – jcrois que c’est un thème qui peut te parler 😀

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.