Challenge ABC

Après avoir vu passer des choses intriguantes à propos d’un « challenge ABC » sur les listes Quoide9 et bouquins, j’ai jeté un oeil sur mon fidèle moteur de recherche et je suis tombée là-dessus. Le principe est simple : « Ce challenge consiste, pour les participant(e)s, à lire en 2007 une série de livres non encore lus, voire d’auteurs à découvrir, dont les noms commencent chacun par une des 26 lettres de l’alphabet. »

La bouquineuse compulsive que je suis ne pouvait pas manquer ça. J’ai donc posé ma liste sur ce billet, commencé à recenser les bouquins que je pouvais récupérer de parts et d’autres, et roulez jeunesse.

Et comme je suis incorrigible, je suis passée à la Fnac tout à l’heure (à l’origine pour voir s’ils avaient des ultramobiles genre Samsung Q1 ou autres joujoux du même genre (ils avaient pas, mais la fille voyait très bien de quoi je voulais parler, ça m’a étonnée) (si ya des gens qui ont un retour d’expérience sur ce genre de truc ça m’intéresse) (les ultramobiles, pas les filles de la Fnac, faut suivre), sauf que j’avais ma liste dans ma poche, que j’en ai acheté 6 et déjà fini 1. La critique suit dans la foulée… le temps de la rédiger 🙂

Les retranscriptions de débats télé, ça sux.

Ceci est un billet méta-politique. Je vais pas parler du contenu du débat d’hier, chacun pense ce qu’il veut, pis j’ai pas encore connaissance de l’intégralité de la chose.

Hier soir, j’étais pas chez moi, donc j’ai pas pu regarder la télé. Donc, ce matin, je me mets en quête d’une retranscription du machin, puisque je lis plus vite qu’ils ne causent et que c’est plus facile à trimballer dans le métro. Je finis par trouver ça sur le site de Libération, je commence à bouquiner, tout ça, très bien, bon.

Ce matin, je fais donc un effort civique important : j’achète Libé version papier, vu qu’ils affichaient en première page « cahier central, plus de deux heures de débat ». Je me bouquine donc ça dans la journée, entre le métro, les compiles et autres, j’arrive à la page 8 et dernière. Fin de ladite page : damned, « le débat s’est terminé après le bouclage », ya pas la fin.

Qu’à cela ne tienne, dit la Balise qui parle comme une speakerine (le premier qui trouve la référence gagne un carambar), je m’en vais lire la fin du débat sur le web, genre sur le site de Libé puisqu’il paraît qu’il y a une retranscription intégrale. Je reprends le machin, j’arrive là où j’en étais approximativement, et là je tombe sur :

J’ajoute que cela permettrait de résoudre le problème du pouvoir d’achat des enseignants, car cela leur permettrait de faire ces études encadrées, sur la base du volontariat, pour être davantage rémunérés. Cela peut être la crèche associative, la crèche d’entreprise, l’emploi à la personne, l’emploi à domicile. Je souhaite, d’ailleurs, que l’on puisse déduire de ses impôts les salaires et les cotisations sociales que l’on paye sur un emploi à domicile. Lorsqu’une société embauche quelqu’un, elle ne paie pas l’IS sur le salaire de la personne qu’elle emploie.

Coin ?? Ça manque un peu de cohérence, là, non ? Je reprends mon journal papier… ah ouais, y manque au moins deux colonnes, ça raboute même pas ! C’est ballot ça ! Même journal, édition web et édition papier, ya pas la même chose dedans. Scrogneugneu quoi. Évidemment, c’est bien plus drôle que ça tombe pile à la jointure – je m’en serais probablement pas rendu compte sinon…

Qu’à cela ne tienne (bis), m’en vais chercher une AUTRE retranscription… Bon, bin il faut le savoir, apparemment, tous les media web qui font cette transcription ont la même source. Ça coupe au même endroit partout. Ou alors, c’est la version papier qui invente des trucs. Cela dit, ça manque quand même foutument de cohérence.

Enfin bref, il va falloir que je me tape la vidéo… Pfff !